Accueil > Articles conseils > Budget, Economies > Impôts / CAF > Impôt 2015 : ce qui change pour les familles recomposées et monoparentales

Impôt 2015 : ce qui change pour les familles recomposées et monoparentales

mardi 19 mai 2015 , dernière modification : jeudi 10 septembre 2015, par Easy Tribu

Mots-clés

Depuis quelques années les familles se demandent à quels impôts elles vont être mangées ! En ce qui concerne les impôts sur le revenu, il n’y aura pas d’avis de tempête cette année, seulement des changements en faveur des revenus les plus faibles.

Ouf, le plafonnement du quotient familial cesse de baisser !

Les familles recomposées, ayant plus d’enfants que les familles traditionnelles ont été fortement touchées par les baisses successives du plafond du quotient familial.

Evolution du plafond du quotient familial en 3 ans :

2236€ en 2012,
2000€ en 2013,
1500€ en 2014,
1508€ en 2015, une hausse de 0,5 % !

La demi-part octroyée aux parents isolés, une mère ou un père qui assume seul la charge d’un ou de plusieurs enfants, passe de 3 540 € à 3 358 €.
A titre de compensation, les contribuables ayant un enfant ou une personne à charge se voient accorder une réduction d’impôt de 1 680 €, contre 1 672 € l’année dernière.

Les augmentations sont très symboliques mais elles ont le mérite d’exister !

Impact de la suppression de la 1ère tranche d’imposition

Le principal changement concerne évidemment la suppression de la 1ère tranche d’imposition, qui permet aux revenus les plus modestes de payer moins d’impôts.

Barême impôts 2015

En supprimant la 1ère tranche, le gouvernement permet à tous ceux qui se situent entre 6011€ et 9690€ de réaliser une économie maximale de 202€.
Pour les tranches suivantes, l’économie est pratiquement inexistante du fait de la baisse du seuil à 14%.

La décote conjugale

Afin de ne pas pénaliser les contribuables soumis à la nouvelle première tranche de l’impôt sur le revenu à 14 %, le gouvernement a augmenté le niveau de décote en 2015, intégrant même la notion de décote conjugale.

Elle était de 1106€ en 2014, elle sera de :

  • 1 135 € pour les contribuables célibataires, divorcés, séparés ou veufs,
  • 1 870 € pour les contribuables soumis à une imposition commune.

Le mode de calcul de la décote a également évolué : elle se calcule aujourd’hui par la différence entre son plafond d’application (1 135 € ou 1 870 €) et le montant de l’impôt dû avant décote.

En synthèse, la décote est portée de 379 € à 568 € (personnes seules) et à 935 € (couples).

Autres mesures qui peuvent vous concerner :

La loi Pinel apporte des aménagements à la loi Duflot en faveur de l’investissement locatif :

  • La réduction à six ans, au lieu de neuf ans, de la durée minimale de l’engagement de location d’un logement neuf.
  • La possibilité de louer un bien à un ascendant ou un descendant, à condition qu’il ne fasse pas partie du même foyer fiscal, s’il remplit les conditions de ressources imposées par le dispositif.

Taux unique pour les travaux éligibles au crédit d’impôt

Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt accordé pour des travaux d’isolation thermique et les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (éolien, hydraulique, solaire) est au taux unique de 30 %. Un changement qui intervient alors que deux taux, 15 % et 25 %, étaient appliqués en 2014 en fonction de la fréquence des travaux.

Répondre à cet article

Qui êtes vous ?

Participez à la communauté

Partagez vos infos, vos idées, votre avis

Je veux contribuer !