Accueil > Articles conseils > Psychologie > Le couple > 7 conseils pour empêcher l’ex de votre conjoint d’envahir votre foyer (...)

7 conseils pour empêcher l’ex de votre conjoint d’envahir votre foyer recomposé

mardi 28 avril 2015 , dernière modification : mercredi 9 septembre 2015, par Easy Tribu

Mots-clés

"J’ai parfois l’impression de vivre avec l’ex de mon conjoint !" S’il est relativement facile de divorcer, il peut être beaucoup plus compliqué de se séparer réellement du parent de votre enfant. Le respect de l’autorité parentale ne veut pas dire autoriser l’autre parent de l’enfant à envahir votre foyer, et encore moins lui permettre de vous dicter votre vie.

De nombreux beaux-parents témoignent de leur difficulté de construire leur nouveau foyer recomposé avec un ex du conjoint trop envahissant.

La frontière entre exercice de l’autorité parentale et intrusion dans le foyer d’un ex est fréquemment franchie.
Mais nous sommes sur un sujet tabou, celui de pouvoir dire que dans de trop nombreux cas, l’ex se sert des enfants pour continuer d’exister après une séparation, et souvent au détriment de leur intérêt.

C’est quoi un ex envahissant

"Je vis avec Paul, divorcé depuis 2 ans. Nous vivons avec ses 2 enfants, qui sont en garde alternée, et notre bébé. L’ex-femme de Paul intervient tellement dans notre vie que j’ai l’impression de faire ménage à trois. Un enfant enrhumé, un souci d’organisation, la gestion des devoirs, les oublis des enfants, les discussions autour des dépenses concernant les enfants, la perte du doudou, les envois de photos, les échanges incessants autour de l’éducation des enfants bref, les coups de fil, sms, mails sont devenus quotidiens !"
Marie, la compagne de Paul, ne supporte plus cette situation mais ne sait pas comment réagir. Elle souffre de cette présence constante de l’ex femme de Paul dans leur vie, ayant l’impression d’être mise de coté pour toutes les questions qui concernent les deux enfants de Paul, bien qu’elle partage leur vie une semaine sur deux.

L’omniprésence d’un ex dans la vie d’une famille recomposée peut prendre des formes variées :

  • les ex, qui débarquent à tout moment dans votre foyer pour de multiples raisons : passer faire un bisous aux enfants, ramener un jouet oublié, déposer des vêtements achetés pour les enfants, ...
  • les ex qui essayent de vous dicter votre conduite et votre relation avec leurs enfants
  • les ex qui agissent comme si vous n’existiez pas,
  • les ex qui vous jugent, vous critiquent auprès de connaissances communes, voire de votre conjoint,
  • sans compter les enfants, qui, au retour de leur séjour chez leur parent, racontent, parfois en long en large et en travers, tout ce qu’il s’y passe, ...

Le sujet de l’ex-envahissant est sujet sensible dans les familles recomposées. Le beau-parent n’ose pas dire "stop", craignant de mettre des limites à l’exercice de l’autorité parentale. Et le conjoint ne perçoit pas toujours la situation avec votre recul. Beaucoup laissent faire leur ex, pour compenser un sentiment de culpabilité (celui d’avoir quitté le foyer par exemple) ou parce qu’ils ne perçoivent pas les conséquences d’une telle attitude dans leur nouvelle vie de couple ou encore parce qu’ils doutent tout le temps d’être un bon parent.

Cet article met en alerte les ex qui, parfois sans en être conscients, n’agissent pas dans l’intérêt de leurs propres enfants mais sont en réalité guidés par le déni de leur séparation, la crainte de perdre leurs enfants, le désir continuer à vivre dans une famille qui n’est plus.

En quoi l’ex-envahissant fragilise la famille recomposée ?

L’omniprésence d’un ex dans un foyer en reconstruction fragilise souvent les familles recomposées, parfois insidieusement, quand les relations sont bonnes, parfois de façon plus nette, quand les tensions s’accumulent.

Les conséquences d’une présence trop importante de l’autre parent peuvent être diverses et méritent d’être évoquées :

  • Alors qu’un beau-parent souhaite s’impliquer dans la vie des enfants de son conjoint, il pourra avoir très vite ce sentiment de ne servir à rien, puisque les deux parents continuent de tout gérer.
  • Un beau-parent qui se met trop en retrait dans la vie des enfants de son conjoint, pour laisser la place à cet ex très envahissant est souvent annonciateur de tensions futures. "C’est votre choix, mais pas le mien" ....
  • La confusion des enfants sur les sentiments de leurs parents. Pourquoi ont-ils divorcés s’ils passent leur temps à s’échanger des messages ? Y-a-t-il un espoir pour qu’ils se remettent ensemble ?
  • Le rôle et la place du beau-parent vis à vis des enfants n’est pas clair.
    • est-ce qu’un beau-parent ne sert qu’à conduire les enfants du conjoint à l’école ?
    • faut-il, sous prétexte qu’il n’exerce pas l’autorité parentale, oublier son rôle qu’il détient sur l’éducation des enfants, par le simple fait de partager des moments de vie ?
    • comment créer un lien avec les enfants de son conjoint si un beau-parent est mis de coté ?
    • quelle autorité accordée au beau-parent par les enfants ?
  • Un foyer recomposé qui a du mal à trouver son entité, vivant un pied dans le passé et un pied dans le futur
  • Lorsqu’il y a d’autres enfants dans le foyer, les tensions ne feront que s’accumuler. La présence envahissante de l’ex accentue les différences entre les enfants.

Il est très important que le foyer que vous recomposez ait toute son indépendance car le moyen de la réussir est de se sentir une famille à part entière. Un beau-parent est important dans la vie d’un enfant dans la mesure où il partage son quotidien et donc son éducation.

Et si l’on s’accorde à dire qu’il vaut mieux que les parents séparés s’entendent bien , il faut surtout mettre tout en œuvre pour que chaque parent puisse reconstruire un nouveau foyer.

7 conseils pour empêcher l’ex de votre conjoint d’envahir votre foyer

A partir du moment où un beau-parent a le sentiment que l’ex de son conjoint est trop envahissant, il est important de réagir, au risque de construire un foyer sur de mauvaises bases.
Tout en respectant l’exercice de l’autorité parental de l’ex de votre conjoint, le meilleur moyen de protéger votre foyer est de mettre de la distance.

1. En parler à votre conjoint

Le sujet de l’ex envahissant est assez difficile à aborder dans la mesure où l’objectivité n’est pas toujours présente. Jalousie, culpabilité, rôle de parent, apportent une lecture parfois tronquée de la situation.
Parler de votre ressenti sans accuser votre conjoint, prenez des exemples concrets qui démontrent que l’ex de votre conjoint est animé plus par le désir d’exister que par l’intérêt réel des enfants. Proposer des solutions qui permettront de respecter l’autorité parentale tout en préservant votre nouveau foyer.

2. Établir un planning annuel pour tout ce qui concerne les enfants

Des discussions sans fin concernant les vacances, les ponts, la fête des mères, des pères, des grands-parents, les anniversaires, noël, .... le meilleur moyen de garder de la distance avec un ex est d’établir un planning annuel où tout sera pris en compte. Vous constaterez que cette anticipation facilite la vie de tout le monde et qu’une grande partie des occasions de contacts sera supprimée, tout en agissant dans l’intérêt des enfants.

3. Formalisation des échanges

Préférez la formalisation dans la communication avec un ex car elle permet d’éviter les malentendus, les incompréhensions, les oublis, ou parfois les discussions sans fins.
Elle permettent également de concentrer la nature des échanges sur les enfants.

4. Cadrer le nombre de contacts

Selon le mode de garde défini lors du divorce, il est parfois utile d’imposer des règles de communication, sur la fréquence notamment, afin de respecter les foyers respectifs.

5. Faire respecter votre choix

Un ex envahissant trouvera souvent tous les prétextes pour entrer dans votre foyer, cherchant à dépasser sans cesse les limites que vous souhaitez mettre. Il ne tient donc qu’à vous d’être intransigeant sur le respect de vos choix.

6. Demander à votre conjoint de vous imposer

C’est certainement l’un des points les plus importants.
La manière dont votre conjoint vous impose auprès de son ex, et auprès de ses enfants, est une étape fondamentale pour vous aider à construire votre foyer.
Si vous souhaitez que l’ex de votre conjoint soit moins présent, il faut certainement imposer votre présence davantage.

7. Ne cédez pas au chantage

Nous entendons beaucoup de parents évoquer la crainte de perdre un droit de visite, une garde des enfants s’ils ne coopèrent pas avec leur ex.
Un droit de visite ne se change pas au gré des parents s’ils ne sont pas motivés par des changements importants.

Nous avons de nombreux témoignages de belle-mère ou beau-père qui craignent de ne plus pouvoir supporter la présence de l’ex de leur conjoint, au point parfois de parler de rupture. Le sujet est sensible, mais lorsque l’on souhaite reconstruire une famille, il est clair qu’il est parfois indispensable d’imposer des règles pour préserver le foyer et l’ensemble des enfants qui le composent, sans entraver l’exercice de l’autorité parentale.

Vos commentaires

  • Le 27 mars à 18:21, par Cerise En réponse à : 7 conseils pour empêcher l’ex de votre conjoint d’envahir votre foyer recomposé

    Bonjour à tous,
    Il est également important que vous observiez le comportement du père ou de la mère.
    Fait-il/elle ce qu’il faut pour rassurer l’autre ou au contraire est-ce qu’un jeu malsain a été établi pour déstabiliser l’autre ?
    J’ai été avec un manipulateur et j’ai le malheur d’être une mère inquiète. Régulièrement mon ex oublie d’envoyer un sms quand ils sont arrivés ou de me répondre pour savoir s’ils vont bien... Un simple "OK" ou "Tout va bien" !
    Je n’ai pas confiance en lui car il a failli noyer notre petite, les diverses maladies des enfants m’ont été cachées, j’ai récupéré notre fils avec un doigt bleu et infecté - direction les urgences, il gardait notre fille (il a oublié de lui donner les médicaments m’envoyant un sms pour me dire que sa température ne baissait pas) !
    Résultat des courses, je n’ai pas confiance et je passe pour la méchante. Or principe de base, je demande TOUJOURS l’autorisation pour appeler les enfants quand ils sont avec lui (une fois par semaine) ! Les we jamais d’appels...
    Il a été jusqu’à défendre mon fils de m’appeler...
    J’ai toujours été bienveillante. Je garde les enfants 70% du temps. Je n’ai pas de vie perso. Je respecte la sienne etc.
    Mesdames et Messieurs observez le comportement de votre compagne et compagnon car il est des fois où avec un peu de compréhension et d’empathie les choses peuvent être simples.
    Si une personne "normale" appelle ou est énervée, ce n’est pas forcément d’elle que cela vient.
    Vous ne voyez que les sms envoyés ou reçus ; en revanche, vous ne voyez pas ce qui est en train de se dérouler.
    Imaginez votre compagnon ou compagne partir avec votre enfant en vous disant "oui je t’envoie un sms quand j’arrive" et ne pas le faire, ne pas répondre à votre coup de fil et puis après 2 heures enfin donner signe de vie en vous insultant... Seriez-vous heureux/heureuse ?
    Ou encore vous lui confiez votre enfant. Vous êtes au travail. Vous recevez un sms et vous vous rendez compte qu’il y a négligence. Seriez-vous content/contente ?
    Bien entendu... ensuite... ce que vous voyez c’est juste un/une ex qui appelle ou envoie des sms mais l’arrière du décors, vous n’en avez aucune idée !
    Avant de poser des règles, posez les questions à votre compagnon/compagne !

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2016 à 19:35, par Easy Tribu En réponse à : 7 conseils pour empêcher l’ex de votre conjoint d’envahir votre foyer recomposé

    Bonjour,
    Pour que les situations cessent il faut bien souvent changer d’attitude. Sinon, il n’y a pas de raisons qu’elles s’arrêtent.
    La 1ère solution est peut être d’arrêter de répondre au téléphone. Il faut voir quelles sont les raisons exactes de ces nombreux coups de fils mais il est probable qu’ils existent uniquement pour permettre à l’ex d’avoir encore une emprise sur votre foyer. Et dans ce cas, communiquer votre nouveau mode d’emploi en matière d’échanges. Mais il faudrait détailler votre situation pour peut-être vous aider davantage dans la recherche de solutions.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2016 à 19:09, par Celine En réponse à : 7 conseils pour empêcher l’ex de votre conjoint d’envahir votre foyer recomposé

    Bonjour,
    Et si l’ex de mon compagnon ce sert de l’enfant pour obliger le papa a répondre a ses appels très fréquent,et cherche des conflits permanent.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes vous ?

Participez à la communauté

Partagez vos infos, vos idées, votre avis

Je veux contribuer !