Accueil > Articles conseils > Psychologie > Le couple > Les impacts de la culpabilité dans le rôle d’un père divorcé

Les impacts de la culpabilité dans le rôle d’un père divorcé

jeudi 31 juillet 2014 , dernière modification : vendredi 5 septembre 2014, par Ombeline Becker

Mots-clés

Dans notre culture judéo-chrétienne, la culpabilité pointe très facilement le bout de son nez. Nous sommes influencés par notre culpabilité d’être et de faire « comme il faut ». Alors imaginez après un divorce… Les reproches, les incompréhensions, les non-dits de notre ex, de nos parents, de nos amis et de nos enfants !

« Nécessaire à toute vie sociale mais parfois douloureux et contraignant, le sentiment de culpabilité est l’impression de ne pas être juste, d’avoir, en fantasme ou réellement, enfreint un tabou, de nourrir un désir défendu, d’avoir eu un comportement coupable face à telle personne ou telle situation. Il en naît une forte angoisse et une tendance à l’autoaccusation. » selon le site Psychologies.

Dans la famille recomposée, chacun ressent une part de culpabilité, même les enfants qui se sentent coupable de la séparation de leurs parents. Mais dans cet article nous aimerions aborder la culpabilité du père divorcé.

Prenons l’exemple d’un père d’enfants de moins de 12 ans, ayant un droit de visite classique 1/2 week-end et 1/2 des vacances scolaires soit 24% de l’année… De quoi culpabiliser de ne pas être suffisamment là pour eux, n’est-ce pas ? De quoi culpabiliser de ne passer que 24% de leur temps auprès d’eux sans compter l’éventuelle culpabilité de la séparation et de la souffrance engendrée.

Imaginons que ce père vive avec une nouvelle femme et que, pour simplifier, celle-ci n’a pas d’enfant d’une union précédente et qu’ils n’ont pas d’enfant en commun.

Pour quelles raisons l’ambiance se degraderait-elle en présence des enfants ?

La nouvelle compagne et les enfants ne s’entendent pas.
Les enfants sont capricieux et indisciplinés.
Elle reproche à son conjoint d’être différent et de ne pas prendre en compte ce qu’elle dit.
Il lui reproche de toujours critiquer ses enfants.

Et la liste peut être longue.

Remarquez-vous le point commun entre ces 4 problématiques ? La place du père.

De part mon expérience, j’ai pu observer que 80% des problèmes en recomposition de type père divorcé - nouvelle compagne, provenait du père qui, de peur de perdre l’amour des enfants et le peu de temps qu’il passe avec eux, sacrifiera l’éducation et son couple.

Messieurs, il est ESSENTIEL, si vous voulez trouver un équilibre et une harmonie dans votre foyer et donc dans votre vie, de réaliser à quel point vous êtes le pivot de votre famille.

Imaginez un instant… des enfants sereins et souriants, une belle entente entre eux et votre compagne, une intimité de couple constante et une relation de partenaire avec votre compagne même en présence des enfants… Imaginez ce qui deviendrait possible pour vous ?

Pour vous aider à faire un pas vers cette vision, voici ce que vous pouvez changer dès maintenant auprès de vos enfants et de votre compagne pour commencer à construire une famille dans l’harmonie.

1. Votre rôle auprès de vos enfants

Vos enfants ont besoin de vous et de votre autorité pour se sentir en sécurité. Ils ont besoin de se développer dans un environnement ayant des limites claires.

En tant que parent, vous avez pour mission d’éduquer vos enfants, pas pour qu’ils soient des enfants heureux mais pour qu’ils deviennent des adultes heureux. Vos enfants doivent apprendre à vivre en communauté selon les règles de vie de notre société.

Quel est l’impact de votre culpabilité dans votre rôle de parent éducateur ? En quoi est-ce important pour vous de faire passer les loisirs et plaisirs des enfants avant leur développement ? Votre manière d’être avec eux, leur permet-elle de rester à leur place d’enfant et non de conjoint ?

2. Votre rôle auprès de votre compagne

Vous avez choisi de vivre avec cette femme et de la présenter à vos enfants. Vous l’aimez pour qui elle est et pour ce que vous construisez ensemble. Mettez-vous un instant à sa place et réalisez à quel point il est délicat pour elle de s’adapter et de vivre avec votre passé. Elle a choisi de vivre avec vous et elle a dit « oui » à tout le package mais il est de votre responsabilité de l’accompagner à trouver sa place auprès de vos enfants.

Aidez-la à créer son propre rôle auprès d’eux car vous êtes le mieux placé, comme elle l’est pour vous, pour savoir ce qu’elle a de beau à leur offrir. Votre femme peut être une véritable ressource complémentaire dans le développement de vos enfants sans pour autant « prendre la place » de leur mère.

Maintenant que vous cernez un peu mieux l’importance de votre rôle dans la recomposition, répondez aux 3 questions suivantes pour vous aider à vivre avec cette culpabilité qui guide et influence votre comportement auprès de vos enfants et de votre compagne.

S’il y avait une partie de vous pour laquelle cette culpabilité serait utile, quelle serait cette partie ?
Regardez autour de vous, votre quotidien, vos relations, votre travail… quels sont les impacts de cette culpabilité ?
Si vous pouviez remplacer cette culpabilité par quelque chose de plus constructif pour vous, quelle serait cette chose ?

Voir en ligne : Telechargez gratuitement le Ebook "T’es pas ma mère... ou 20 erreurs à éviter" ainsi que le petit guide pratique du beau-parent

Répondre à cet article

Qui êtes vous ?

Participez à la communauté

Partagez vos infos, vos idées, votre avis

Je veux contribuer !