Accueil > Articles conseils > Vie quotidienne > Ecole > La rentrée des classes, une occasion de créer des liens avec les enfants de (...)

La rentrée des classes, une occasion de créer des liens avec les enfants de votre conjoint

samedi 29 août 2015 , dernière modification : mardi 8 septembre 2015, par Easy Tribu

La rentrée, c’est finalement un peu comme les vacances, c’est une très bonne occasion pour un beau-père, une belle-mère, d’améliorer vos relations avec les enfants de votre conjoint.

Le point commun avec les vacances, c’est que les enfants vont vivre un changement : nouvelle classe, nouveau prof, nouvelles activités sportives, nouvelle organisation. Il va y avoir un peu d’appréhension, d’excitation, car il s’agit d’un moment important pour les enfants, alors profitez-en pour créer du lien.

Comment saisir l’opportunité de la rentrée des classes pour renforcer vos liens avec les enfants de votre conjoint :

Avant la rentrée :

1. "C’est quoi ta rentrée idéale ? "

Voici une question à poser à votre bel enfant qui lui permettra d’aborder un sujet qui le concerne. C’est une manière pour vous de lui montrer que vous vous intéressez à lui en engageant un sujet de conversation qui le concerne de très prés. Ce qui est important pour lui est important pour vous !

2. Aidez le à préparer sa rentrée

"C’est ok pour les fournitures, les vêtements, tu as besoin de quelque chose ?", et si l’enfant est plutôt réservé avec vous, allez plus loin : "samedi je t’emmène choisir ton cartable, un nouveau vêtement, ...."
Bien entendu, la démarche aura été validée par votre conjoint, mais pour une fois, prenez les devants !

3. Proposez-lui votre aide pour les devoirs

"J’étais assez bon en math, si tu as besoin d’aide, je serai ravi de t’aider pour tes devoirs" , voilà une façon simple de lui dire que vous êtes là pour lui et surtout disponible.

Pendant la rentrée

4. Faut-il être présent à la rentrée des classes ?

Si vous en avez envie, bien sur ! Si votre présence, associée à celle de l’autre parent risque de créer des tensions devant l’enfant, il vaut mieux expliquer que vous auriez aimé venir mais que vous ne souhaitez pas que cela engendre un conflit. Soyez transparent !

La présence du beau-parent est importante au moment de la rentrée des classes car c’est un signe qui démontre la volonté de construire une véritable famille en participant à tous les évènements importants pour l’enfant.

5. "Alors, c’était comment ? Tu es content ou déçu ?

Posez une question fermée pour que l’enfant se livre sur ce qu’il est en train de vivre. Si vous ressentez de la déception, essayez de le réconforter : parlez de ce que vous avez vécu jeune, amusez-le pour lui permettre de dédramatiser.

Toute l’année

6. Intéressez-vous à ses résultats

Se sentir considéré par son beau-parent, est très important pour un enfant. Suivre ses notes, ses appréciations, ses résultats démontre tout l’intérêt que vous lui portez. Il a besoin d’être reconnu par vous, et donc d’être certainement félicité, encouragé, ou parfois cadré.

7. Dites lui que vous êtes là pour lui

Même si vous avez peu de temps, revenez tout au long de l’année pour lui proposer votre aide : les devoirs, les histoires entre enfants, les activités sportives, .... tous les sujets les plus importants de la vie de votre bel enfant !

8. Intervenez pour apaiser les tensions

Vous assistez à des crises entre votre conjoint et son enfant lorsqu’il s’agit des devoirs ou des résultats scolaires. C’est le moment d’intervenir pour venir au secours de votre famille. Prenez le relais, expliquez calmement votre point de vue, essayer votre méthode, c’est ça aussi la richesse des familles recomposées : le partage d’expériences !

9. Donner votre point de vue

Vous avez aimé ou détesté l’école, vous avez regretté vos choix, vous pensez que votre bel enfant devrait s’orienter sur une voix précise ? Votre avis est très important, pour votre conjoint, et pour l’enfant. Vous partagez sa vie, vous l’éduquer certainement et vous le connaissez sans doute très bien. En tant que beau-parent vous n’osez pas intervenir et pourtant votre avis compte pour l’enfant. Et même si vous n’êtes pas d’accord avec votre conjoint, un avis est toujours bon à prendre sur tout ce qui concerne la scolarité de votre bel-enfant.

10. Et l’autre parent ?

Votre vie est composée de votre conjoint , de ses enfants et de vos enfants. L’autre parent n’en fait pas partie et ne doit pas vous dicter votre conduite. Tant que vous agissez dans l’intérêt de l’enfant de votre conjoint, vous êtes irréprochable. Concentrez vous sur votre propre foyer recomposé, c’est la clef pour créer de véritables liens avec les enfants de votre conjoint.

En tant que beau-parent vous pouvez être d’un soutien très précieus pour votre bel enfant. Souvent plus objectif et moins dans l’émotion que les parents de l’enfant, votre propre expérience sont des atouts considérables qui vous permettront d’intervenir positivement dans la vie de votre bel-enfant. Peu importe la fréquence à laquelle vous voyez votre bel-enfant, le fait de partager une partie de sa vie, vous donne un rôle important dans sa construction

Lire aussi :
Comment éviter l’échec scolaire lorsque les parents sont séparés ?
La gestion des devoirs d’école en famille recomposée

Répondre à cet article

Qui êtes vous ?

Participez à la communauté

Partagez vos infos, vos idées, votre avis

Je veux contribuer !

Thèmes

Nous suivre sur