Accueil > Articles conseils > Vie quotidienne > Fêtes > Emotion intense lorsqu’un père invite le beau-père de sa fille à la conduire (...)

Emotion intense lorsqu’un père invite le beau-père de sa fille à la conduire devant l’autel

mercredi 14 octobre 2015, par Easy Tribu

Mots-clés

Todd Bachman, un père de 43 ans, a ému tous les invités du mariage de sa fille en interrompant la cérémonie pour inviter son beau-père à la conduire à l’autel.
Les relations entre Todd et le beau-père de sa fille étaient tendues depuis leur rencontre, mais c’est un coup de fil en pleurs de sa fille, Britanny, la veille de son mariage, qui le fait réagir.

Todd Bachman, comprend à quel point son beau-père est important dans la vie de sa fille. Il met de côté les tensions, pense au bonheur de sa fille avant tout, et décide, à sa manière, de remercier ce beau-père pour l’avoir aidé à élever sa fille.
Todd Cendrosky, beau-père de Brittany, ne s’attendait pas à ce geste, et parle de ce jour comme le plus important de sa vie.

Delia D-Blackburn, photographe, fige cet instant, qui a ému aux larmes tous les invités. Elle publiera les photos sur son compte facebook, invitant tout le mode à partager ce moment unique qui rappelle l’importance de contribuer au bonheur de son enfant, malgré les différents familiaux. Plus d’un million de personnes aimeront ces photos, la viralité prend le dessus et en fait un véritable phénomène.

Pourquoi tant d’émotions alors qu’il devrait s’agir d’une histoire banale ?

Parce-qu’elle rappelle combien les parents devraient être plus attentifs au bonheur de leurs propres enfants

Todd explique vouloir le bonheur de sa fille avant tout, c’est la raison pour laquelle il a réussi à mettre de coté ses rancoeurs, son égo.
Combien de parents parviennent à se mettre au second plan, à prendre suffisamment de recul pour penser à leurs enfants après un divorce.

Parce-que le beau-parent devient enfin légitime

Dans les familles recomposées, les beaux-parents jouent un rôle très important dans la vie des enfants. Ils sont parfois présents quotidiennement, assurent l’éducation, les devoirs, mais aussi prennent le rôle de confident, d’exemple, de transmission des valeurs.
Aux yeux de la loi, ils n’ont pas de rôle, pas de statut. Ils sont considérés comme des tiers, au même titre que l’école ou qu’une baby-sitter. Peu importe s’ils sont plus présents que les parents de l’enfant, plus investis dans leur vie, la loi ne prévoit pas de leur demander leur avis lorsqu’il s’agit de prendre une décision dans l’intérêt de l’enfant.

Conduire sa belle-fille à l’autel, c’est signifier combien le rôle d’un beau-parent peut être important dans la vie d’un enfant. Idée à transmettre à nos législateurs !

Il serait temps de rendre légitimes les beaux-parents qui élèvent véritablement leurs beaux-enfants. Le lien du sang, n’est pas toujours le lien le plus pertinent lorsqu’il s’agit de défendre l’intérêt d’un enfant.

Merci à Delia D-Blackburn d’avoir partagé ces images qui nous rappellent le chemin qu’il reste à parcourir pour que l’on ne soit plus émus par ce genre d’histoire, parce-qu’elles seront demain, de plus en plus fréquentes.

Répondre à cet article

Qui êtes vous ?

Participez à la communauté

Partagez vos infos, vos idées, votre avis

Je veux contribuer !

Thèmes

Nous suivre sur