Accueil > Articles conseils > Vie quotidienne > Fêtes > La fête des mères est un jour particulier pour les familles recomposées

La fête des mères est un jour particulier pour les familles recomposées

samedi 28 mai 2016, par Easy Tribu

Nous avons souhaité croiser trois regards en ce jour particulier de la fête des mères : celui de la belle-mère, celui de la mère et celui des enfants. Que se passe-t-il réellement ce jour là lorsque l’on vit en famille recomposée ?

La fête des mères vue par des belles-mères

Journée significative, car elle souligne bien souvent les relations entre les belles-mères et les enfants de leur conjoint.

  • " Ce jour là, je suis souvent déçue. Je m’occupe de ses enfants, que nous avons en garde alternée, comme des miens. Et pas une attention, un mot gentil, une fleur cueillie dans un jardin."
  • "Je ne supporte pas ses enfants et le jour de la fête des mères, me rappelle la distance qu’il y a entre eux et moi. Lorsque mes enfants m’offrent les cadeaux, ses enfants réclament d’aller chez leur mère, pour me gâcher ma fête ! "

Les belles-mamans ont accueilli à bras ouvert les enfants de leur conjoint. Elles ont l’impression d’avoir "tout fait" pour que ça marche et pourtant elles souffrent aujourd’hui d’une relation conflictuelle avec leurs beaux-enfants. Les enfants de votre conjoint ne vous acceptent pas, pas si sûr !

  • "Je n’ai pas d’enfants mais je vis une semaine sur deux avec ceux de mon conjoint. Le jour de la fête des mères, j’ai l’impression de vivre avec la mère des enfants, qui est le sujet principal de la journée et franchement ça m’énerve !".

Ce n’est pas toujours facile de trouver sa place dans un foyer recomposé. Et il y a beaucoup de "pères" qui culpabilisent, qui ont peur de faire souffrir leur ex-femme, leurs enfants et qui, de façon inconsciente, impose la présence de celle-ci au quotidien.

Alors, cette journée de fête des mères, vous pourriez peut-être offrir un cadeau à votre compagne, qui s’occupe tant de vos enfants, histoire de lui montrer toute votre considération pour ce qu’elle fait pour vous et vos enfants.

  • "L’année dernière j’étais très émue car le fils de mon conjoint m’a offert un cadeau accompagné d’un poème qui m’a ému aux larmes. Il me disait m’aimer très fort comme une seconde maman."

Le temps des marâtres est depuis longtemps révolu. Etre belle-mère n’est pas facile. Elles gèrent le quotidien, l’éducation, les devoirs, les cours, l’organisation, les bobos ... Et le jour de la fête des mères, elles ont certainement besoin d’un petit signe de reconnaissance, par les enfants, par les papas.

La fête des mères vue par les mamans qui partagent leurs enfants

  • "Lorsque le jour de la fête des mères mes enfants sont chez leur père, c’est vraiment très difficile. Ils me manquent."

Après une séparation, toutes les fêtes ont un goût amer, lorsque les enfants sont chez l’autre parent. Heureusement, avec le temps on compose et on sait en profiter "en décalé" s’il le faut.

  • "Je déteste la compagne de mon ex-mari et je ne supporte pas qu’elle s’occupe de mes enfants. Elle passe son temps à me juger. J’espère que mes enfants ne lui offrent rien ce jour là ! "
  • "J’ai très peur de ne plus me sentir la seule maman de mes enfants et le jour de la fête des mères me rassure. Je sais que c’est idiot."

Avoir peur de perdre la place de "maman", c’est courant, lorsque les enfants vivent aussi avec une belle-mère. Alors non seulement on ne perd pas sa place de maman, mais en plus, autant espérer que la relation avec le belle-mère soit la plus positive possible pour qu’ils se construisent normalement.

  • "J’ai fait un truc de fou il y a deux ans. J’ai proposé à mon ex-mari de fêter la fête des mères avec sa femme, qui s’occupe beaucoup de mes enfants. Cette journée a fait du bien a tout le monde, m’a permis de me rendre compte l’importance de la relation entre mes enfants et leur belle-mère."

    Toute la difficulté lorsqu’on est maman, et séparée du papa, est d’arriver à faire la distinctions entre nos ressentis, nos colères, nos jalousies, et ce qui est bien pour nos enfants. Mais quand on y arrive, la fête des mères est ce moment précieux où l’on peut se dire que l’on fait le maximum pour nos enfants.

La fête des mères vue par les enfants de parents divorcés

  • "Ma maman, je l’adore et j’en ai qu’une. C’est à elle seule que je réserve mon cadeau."
  • "Je suis toujours ennuyée la jour de la fête des mères, car je ne sais pas si je dois offrir un cadeau à ma belle-mère. Je l’aime beaucoup et elle s’occupe de moi et pourtant ce n’est pas ma mère. "
  • "Je déteste la femme de mon papa et j’ai encore moins envie de la voir le jour de la fête des mères."

On se rend compte qu’il y a souvent un décalage entre les actes des enfants de nos conjoints et leurs pensées. Nous avions rencontrés plusieurs enfants qui vivaient en famille recomposée, et ils nous avaient livré dans cet article, à lire absolument, leurs sentiments vis à vis de leurs beaux-parents.


La fête des mères est moment particulier dans les familles recomposées car il met en exergue la nature des relations entre enfants et beaux-parents. Faut-il fêter les belles-mères, voici une question qui a tout son sens lorsque l’on croise les regards des membres d’une famille recomposée.
Dans tous les cas, cela reste un des moments privilégié pour se pencher sur le rôle de maman, de belle-mère au sein des foyers recomposés.

Répondre à cet article

Qui êtes vous ?

Participez à la communauté

Partagez vos infos, vos idées, votre avis

Je veux contribuer !

Thèmes

Nous suivre sur