Etre belle maman d'une orpheline de mère

Bien le bonjour ! Me voila complètement perdue dans ma vie, et j'ai besoin d'avis, que l'on éclaire ma lanterne !

Pour résumer ma situation : je suis en couple avec mon chéri depuis 2 ans, et il a une petite de 3 ans (il s'est séparé de la maman 2 mois avant notre rencontre).
Pour ce qui est de la garde, la petite était 1 semaine chez la mère et l'autre chez nous, cela a duré 1 an; ensuite elle est restée chez nous 4 mois en voyant sa mère un week end sur 2; de nouveau en garde alterné pendant 2 mois pour finir pendant 1 mois à ne voir sa mère que les week end. Et depuis le suicide de sa mère fin aout, à vivre chez nous.

La petite a vu pas mal de chose vraiment pas cool du vivant de sa mère (elle était alcoolique, prenait de la drogue, dépressive...), notamment sa mère faire une TS, des bagarres chez sa maman, et j'en passe.

Nous avons eu hier un premier rendez vous avec un pédopsychiatre, et le constat est le même que pour toutes autres personnes a qui ont a posé la question : la petite va très bien. Elle grandit et se développe normalement, c'est une petite fille "lambda" malgré ce qu'elle a vécu. A la crèche tout se passe très bien également, une fois un de ses copains lui a demandé "elle est où ta maman ?" elle a simplement répondu "elle est morte". Nous ne lui avons jamais caché les choses, nous lui avons expliqué avec des mots simples, quand elle nous parle de sa maman, on l'écoute... Bref.

Sauf que le soucis, c'est que j'ai l'impression que si moi là au milieu, je ne vais pas bien, que j'ai beau exprimé ce qui ne va pas, on s'en fiche.
J'ai du vivre pendant 1 an et demi avec l'ex de mon copain a constamment nous harceler d'appel, et j'en passe, et finir par me retrouver belle maman à plein temps du jour au lendemain (j'ai 28 ans, pas d'enfant). Mon plus gros soucis, c'est que la petite a un comportement radicalement opposé quand on est que toutes les 2, et quand nous sommes avec son papa.
Quand nous sommes que les 2 (ça nous arrive très souvent, je ne travaille plus depuis le suicide de sa maman pour m'en occuper, et mon copain est souvent en déplacement plusieurs jours par semaine) cela se passe très bien. C'est une petite fille adorable qui ne fait pas de bêtise, quand je lui dis quelque chose, elle m'écoute, je n'ai jamais à m'énerver parce qu'elle sait que ça fonctionne de X façon et pas autrement (la directrice de la crèche nous a confirmé que la petite sait très bien qui elle a en face d'elle et comment se comporter : avec une personne souple, elle fera que des bêtises, et une personne ferme, elle écoutera).
Alors que lorsque nous sommes tout les 3... je suis une plante verte. Elle m'ignore complètement !! A la maison, son père peut être dans une autre pièce, elle dans la même que moi, elle ne me parlera pas, ne me demandera rien...

Je ne supporte plus cette situation, ce n'est pas comme si c'était nouveau, cela fait depuis 1 an et demi que je m'occupe d'elle, c'est assez horrible d'être invisible. Quand elle me pose une question, elle l'a pose à son père, du genre "qu'est-ce qu'elle fait Emma ?" plutôt que de me le dire directement ! Et le pire, c'est que je ne peux pas m'occuper d'elle sans qu'elle fasse des caprices. Si je lui fais à manger, elle râle parce qu'il faut que ce soit papa, tout comme si je fais la vaisselle de son assiette, lui essuie les fesses, lui mets la couche.... Dernier exemple en date, samedi soir après être allés voir des amis, en la sortant de la voiture je l'ai prise dans mes bras pour la monter a notre appart, elle a hurlé tout le long parce qu'elle voulait que ce soit papa...
Je n'en peux plus de cette obsession qu'elle a pour son père, et que tout le monde me dise "mais ne t'en fais pas, c'est normal, c'est oedipe, ça va passer", qu'est-ce que je suis censée faire ? et mon copain, il s'en rend pas compte. Il surprotège sa fille car il culpabilise toujours de la mort de son ex... j'ai le rôle de méchante qui fait toujours des remarques à ses yeux j'ai l'impression

Réponses

  • 1 Répondre sorted by Votes Date Added
  • Le manque de retour de la part d'un enfant qui n'est pas le sien mais pour qui on donne beaucoup est parfois décourageant. J'en viens souvent à me dire qu'un enfant, c'est quand même très ingrat et qu'il faut avoir beaucoup de courage et savoir mettre son égo de côté pour être parent! Sauf que l'amour parent-enfant est naturel, cela compense tous les mauvais aspects alors qu'en tant que "pièce rapportée", il est beaucoup moins simple de s'asseoir sur la reconnaissance.

    Je pense que votre situation est complexe car malgré son attitude normale, la petite doit surmonter la mort et l'absence de sa mère, le père doit énormément culpabiliser. Souvent le temps fait son œuvre et les attitudes des jeunes enfants changent très vite, en quelques mois... même si je comprends tout à fait que la patience a ses limites.

    Même si je n'ai pas de réponse toute faite à vos inquiétudes, je pense que vous avez la bonne attitude vis à vis d'elle, vous êtes rassurante et elle sait qu'elle peut compter sur vous. Peut être qu'elle vous teste en se comportant de la sorte quand son père est là... Lorsque vous donnez un ordre ou prenez des initiatives éducatives et qu'il est là, vous soutient-il?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.